altHygrométrie

Elle caractérise le degré d'humidité de l'air. L'impression de confort dans un bâtiment dépend de plusieurs paramètres. L'hygrométrie en est un. Assurer un confort thermique, c'est notamment assurer une température constante en toute saison. Les conditions optimales de confort sont une température moyenne de 18 à 20°C, une hygrométrie de 40 à 60%, ainsi qu'une différence de température inférieure à 3°C entre l'air intérieur et les parois. Le confort thermique doit permettre d'éviter le dessèchement des muqueuses ou la sensation d'étouffement par excès d'humidité. L'humidité relative de l'air doit être comprise entre 40 à 60 %. L'humidité de l'air, sa condensation en surface ou dans les parois exposées à l'air extérieur peuvent provoquer la dégradation de certains types d'enveloppes des bâtiments et dégrader les isolants. En outre, elles peuvent favoriser le développement de moisissures. Compte tenu des niveaux d'isolation pratiqués en France, cette maîtrise de l'humidité peut être assurée par ventilation. Pour présenter de bonnes qualités sanitaires, un habitat doit assurer un bon confort en toutes saisons et dans toutes les pièces.