I

altInertie thermique

L’inertie thermique d'une construction est fonction de sa capacité à emmagasiner de la chaleur le jour, de la fraîcheur la nuit, puis de les restituer lentement afin d'amortir les variations jour nuit des températures intérieures. Elle permet d'amplifier le « bioclimatisme » passif. On l'obtient par le réchauffement solaire de matériaux lourds et conducteurs, comme la pierre, la terre, le béton, la brique d'argile , et surtout, le béton cellulaire. Une fois que le rayonnement solaire est entré dans le bâtiment, il faut stocker la chaleur générée, grâce à l'inertie thermique des matériaux du bâti. L'inertie, c'est le déphasage entre la température d'un corps massique et le température extérieure. Par exemple, à 14 heures en été, il fait 40°C à l'ombre et vous percevez le froid lorsque vous mettez la main sur les murs de pierres d’une vieille église romane! A l'opposé, à minuit, lors d’une nuit d'été assez fraîche, vous percevez le chaud lorsque vous posez la main sur une route qui est resté en plein soleil toute la journée. L'inertie permet donc d'éviter d’avoir, dans l’habitat « bioclimatique », la même température qu'à l'extérieur sans chauffage ni climatisation. Pour avoir un bâtiment possédant une bonne inertie, il faut avoir de la masse en murs et, ou, en plancher, exposée au soleil, derrière une fenêtre par exemple. Plus la surface de paroi lourde est importante, plus il y a d'inertie. L'inertie thermique est une condition de confort, hiver comme été, quel que soit le mode d'utilisation des bâtiments. Pour le confort d'été, l'inertie thermique doit obligatoirement être associée à des dispositifs de refroidissement des structures. En effet, une fois que le bâtiment est chaud après une journée ensoleillée, il le reste. Les maisons à ossature bois, qui sont trop légères, offrent très peu d'inertie thermique. Il est possible d’en rajouter, en plaçant des petits panneaux de béton ou du sable dans les planchers et parois mais cela reste limité. Ainsi,
alt
dans un climat chaud, comme sur le pourtour de la mer méditerranée, une maison à ossature bois n’est pas adaptée pour assurer un bon confort d'été, même avec les tous les atouts indéniables des constructions bois. Dans les bâtiments à occupation continue, l'inertie thermique est aussi une source d'économie d'énergie en hiver, car elle permet une meilleure gestion des apports internes et solaires. Dans les bâtiments à occupation discontinue, il y a en revanche conflit entre les effets de l'inertie puisque celle-ci contribue à améliorer le confort d'été et conduit en principe à des surconsommations de chauffage en hiver.

alt

Infiltrométrie ou Test d’Infiltrométrie

Le test d'infiltrométrie ou « Blower door test » permet de, mesurer la quantité d'air rentrant dans un bâtiment et, de localiser les fuites d'air. Grâce à ce test, on peut connaître la quantité d'air froid qui entre dans l'habitat et aussi connaître les endroits où se situent les fuites d'air pour mieux y remédier, et ainsi, limiter les pertes d'énergie, et surtout améliorer le confort d'hiver et d'été, en supprimant les sensations d'air froid, l'hiver, ou d'air chaud, en période de canicule. Pour effectuer le test, on utilise un infiltromètre, que l'on place à l'entrée du bâtiment. Cet appareil est équipé d'un ventilateur et d'une toile en nylon étanche à installer sur la porte d'entrée. Obligatoire pour les maisons BBC, ou les maisons Rt2012, il permet de qualifier l'enveloppe de la maison en vérifiant que l'étanchéité à l'air est bien inférieure à l’exigence fixée à 0,6 m3 /h.m², (1 pour les immeubles collectifs).
 
Passation de la commission d’autorisation à Qualibat
Avec la RT 2012, le traitement de l’étanchéité à l’air devient obligatoire pour l’ensemble des bâtiments d’habitation, ce traitement sera justifié soit par le suivi d’une démarche qualité agréée annexe VII soit par une mesure réalisée par un opérateur autorisé. Pour faire face au défit posé par la RT 2012, la commission d’autorisation des mesureurs doit évoluer et ce dans l’objectif de répondre à une double problématique :
• assurer la montée en puissance du nombre d’opérateurs pour assurer ces mesures
• continuer à garantir la compétence des mesureurs autorisés.
C’est pourquoi, le MEDDTL a décidé de travailler avec Qualibat pour mettre en place une qualification de mesureur qui conditionnera l’obtention de l’autorisation du ministère, qui reste le justificatif nécessaire pour réaliser des mesures dans le cadre de la RT 2012 et des labels de performance énergétique. A partir du 1er janvier 2011 c’est donc Qualibat qui prend le relais de l’actuelle commission.
Qu’est ce que cela change?
• Pour les mesureurs déjà autorisés : ils gardent, bien entendu votre autorisation.
• Pour les mesureurs qui sont déjà passés en commission et qui ont des compléments à renvoyer, ils peuvent envoyer ces compléments à Qualibat.
• Pour les mesureurs qui n’ont pas encore déposé de dossier, ils devront télécharger la demande de dossier "Qualibat" sur le site Qualibat et le renvoyer à Qualibat.
Le référentiel Qualibat, ainsi que les documents à télécharger seront prochainement mis en ligne sur le site de Qualibat.
 
 
Critères pour la certification Maison Passive :
   . Besoin de chaleur         max 15 kWh/(m².an) ou puissance de chauffe       max 10 W/m²,
   . Test de pression n50 (Blower door)     max 0,6 h-1,
   . Valeur d’énergie primaire       max 120 kWh/(m².an) (électroménager inclus).Avec la RT 2012.

Il serait souhaitable que pour toute l'Europe, le n50 soit reconnu comme la valeur universelle de l'étanchéité à l'air du bâtiment.

 

Q4 ou n50 ?

 

En fonction des réglementations, labels et certifications, la perméabilité s’exprime avec des indicateurs différents. La mesure de la perméabilité reste identique, seule l’expression du résultat diffère selon le référentiel de certification choisi.

 

L’indicateur Q4 Pa-surf, anciennement I4, est utilisé dans le cadre de la réglementation thermique française et des labels et certification BBC Effinergie et Effinergie +. L’indicateur Q4Pa-surf est défini comme étant le débit de fuite d’air sous une pression différentielle de 4 Pa rapporté à la surface des parois déperditives (aire de l’enveloppe, hors plancher bas). Il s’exprime en m3/(h.m²) sous 4 Pa.

 Q4 Pa surf = débit de fuite d’air sous 4 Pa / Surface déperditive de paroi froide.

 La mesure du n50 est utilisé pour les standard Minergie P et Passiv Haus pour les constructions en neuf et en rénovation. Il est défini comme étant le débit de fuite d’air sous une pression différentielle de 50 Pa rapporté au volume chauffé. Il s’exprime en Vol/h sous 50 Pa.

 n50 = débit de fuite d’air sous 50 Pa / Volume chauffé du bâtiment.

Q4 Pa surf en m3/(h.m²)

0.1 0.2 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.8 0.9 1.0 1.1 1.2 1.3 1.4 1.5 1.6 1.7 1.8 1.9 2.0 2.1

n50 en 1/h-1

0.4 0.6 0.8 1.2 1.5 1.9 2.3 2.7 3.1 3.5 3.9 4.2 4.6 5.0 5.4 5.8 6.2 6.5 6.9 7.3 7.7 8.1

Isolation Thermique

alt
L’isolation thermique permet, à la fois, de réduire vos consommations d’énergie de chauffage et de climatisation, et d’accroître votre confort. Mais ce n’est pas tout. L’isolation est également bénéfique pour l’environnement car, en réduisant les consommations, elle permet de préserver les ressources énergétiques et de limiter les émissions de gaz à effet de serre. Ainsi, l’isolation thermique est intéressante en termes de protection de l’environnement, de confort et d’économies financières. La capacité d’un matériau en terme d’isolation thermique est mesuré par Coefficient de conductivité thermique λ.
La certification des matériaux isolants est assurée par l’ACERMI.