P

altLa vapeur d'eau traverse la paroi

Perspiration

La perspiration est la capacité d'un matériau à diffuser en son sein la vapeur d'eau. Une paroi, mur ou plancher est dite « perspirante », quand elle a la capacité ne laisse passer que l'humidité, tout en étant imperméable à l'air et à l’eau en phase liquide. Pour une telle conception, la ventilation nécessite un soin tout particulier.alt

altPhotovoltaïque

L'effet photovoltaïque a été découvert en 1839 par Antoine Becquerel. L’énergie solaire photovoltaïque est l’énergie récupérée et transformée directement en électricité à partir de la lumière du soleil par des panneaux photovoltaïques. Elle résulte de la conversion directe d'un photon en électron dans un semi-conducteur, comme le silicium, le CdTe, l'AsGa, le CIS, ou d’autres. Les toitures photovoltaïques représentent l’avenir de l’énergie solaire, car elles sont des aires inondées de soleil toute l’année, offrant de très grandes surfaces exploitables pour la production d’énergie solaire en France. Les nouvelles dispositions légales prévues dès le 1er janvier 2010, concernant les conditions et les taux applicables au rachat d’électricité, vont dans le sens d’une parfaite intégration en toiture des systèmes photovoltaïques. Les principaux éléments du nouveau dispositif tarifaire, applicable au 1er janvier 2010, sont :alt
  • Le tarif de 0,2738 €/kWh, est évolutif pour les installations avec «intégration au bâti», lorsqu’elles sont intégrées à des bâtiments d’habitation, d’enseignement ou de santé. Pour les autres bâtiments, les bâtiments de bureaux, industriels, commerciaux et agricoles, le tarif est fixé à 0,2738 € / kWh. Les règles d’intégration au bâti sont améliorées, de sorte que ce tarif favorise les solutions architecturales et esthétiques les plus accomplies, et positionne les industriels et artisans sur un secteur innovant et à forte valeur ajoutée. Ces tarifs d’ «intégration au bâti» sont réservés aux bâtiments existants. Afin de renforcer la qualité de la mise en œuvre, l’installateur devra remettre un certificat attestant que les ouvrages ont été conçus et réalisés dans le respect de la réglementation et des règles de l’art.
  • Les installations avec «intégration simplifiée au bâti» pourront bénéficier d’un nouveau tarif, fixé à 0,14 € / kWh. Ce tarif est réservé aux installations d’une puissance supérieure à 3 kWc, soit une surface de panneaux d’environ 26 m2.

                    

Pilotage chantieralt

L’ordonnancement, la coordination et le pilotage du chantier ou OPC est une mission de maîtrise d’œuvre pour les opérations de construction neuve ou de rénovation de bâtiment. Elle comprend :
  • l'analyse des tâches élémentaires portant sur les études d'exécution et les travaux, en déterminant les enchaînements et le chemin critique du programme,
  • l'harmonisation dans le temps et dans l'espace des actions des intervenants,
  • et jusqu'à la levée des réserves dans les délais impartis dans le ou les contrats de travaux, la mise en application des mesures d'organisation en matière d'ordonnancement et de coordination.

altPompe à chaleur

C’est un système de chauffage sans combustion, prélevant de la chaleur dans le milieu extérieur pour réchauffer la maison. Autrement, c'est "le contraire" d'un réfrigérateur. La chaleur est, le plus généralement captée dans l'air, on dit « aérothermie », ou dans le sol, c’est la « géothermie ». La chaleur peut être fournie sous forme d'air chaud ou d'eau chaude. Son intérêt énergétique, économique, et écologique n'est pas évident, et nécessite d'être étudié au cas par cas, voir COP.
Pont Thermique de Plancher à Mur

Pont thermique

alt
Zone ponctuelle ou linéaire qui, dans l’enveloppe d’un bâtiment, présente une moindre résistance thermique. Les constructions de la seconde moitié du siècle dernier renferment de nombreux ponts thermiques, en particulier aux différentes jonctions des parois verticales et horizontales que comporte l’enveloppe du bâti, (mur à mur et mur à plancher, ou lors de la présence de balcon, loggias et autres verrues). Ces ponts thermiques contribuent à la déperdition de chaleur. Chacun d’eux constitue un point froid où, souvent, l’humidité se condense.
 
alt