V

altVégétation ou végétalisation

la végétalisation des pieds de façades, (pergolas, treilles,alt …), permet d'abaisser la température de surface des parois. Celle des toitures ou des murs à un triple avantage, les plantes :
  • forment une surface d'étanchéité et assurent une isolation thermique et phonique, elles évitent, ainsi, les chocs thermiques et économisent de l'énergie en conservant la chaleur des bâtiments, assurent un rafraîchissement en période estivale en retenant l'eau de pluie, (par évapotranspiration, elles rejettent l'eau dans l'atmosphère et créent un micro climat salutaire), sont naturellement dépolluantes par l'absorption entre autre du C02 et le rejet d'oxygène, c’est la altphotosynthèse.alt

VentilationVentilation naturelle ou mécanique

 Renouveler l’air  de la maison est une nécessité vitale :
  • pour y apporter un air neuf et pourvoir à nos besoins en oxygène ;
  • pour évacuer les odeurs et les polluants qui s’y accumulent ;
  • pour éliminer l’excès d’humidité ;
  • pour fournir aux appareils à combustion l’oxygène dont ils ont besoin pour fonctionner sans danger pour notre santé.
Dans le passé, cette aération se faisait naturellement dans les logements, peu étanches aux courants d’air. Maintenant, l’isolation des habitations a fait beaucoup de progrès. Mais pour assurer notre sécurité, éviter le confinement, préserver la qualité de l’air et éliminer humidité et polluants, nous avons besoin de systèmes de ventilation :
  • efficaces, pour bien remplir leur rôle et nous fournir en permanence de l’air de qualité ;
  • bien conçus, bien installés et bien entretenus pour concilier notre santé, celle de nos logements et la maîtrise de nos dépenses énergétiques.

VMC simple fluxVentilations mécaniques

Les techniques évoluent depuis la généralisation des ventilations mécaniques contrôlées, les VMC. Quand on remplace ou installe une ventilation dans un logement existant, il faut respecter la réglementation thermique dans l’existant. Elle impose une consommation maximale de 0,25 Wh/m3 par ventilateur.
Les ventilations mécaniques contrôlées sont de deux type, simple et double flux.
Dans le cas de la VMC simple-flux, l’air frais venant du dehors traverse d’abord les pièces de séjour et les chambres et est évacué des pièces dites humides, cuisine et salle de bains, par un groupe d’extraction comportant un ventilateur. Les VMC simple-flux autoréglables ont des débits d’air constants quelles que soient les conditions extérieures (vent, pluie) et intérieures (nombre d’occupants, humidité), alors que les VMC hygroréglables voient leur débit d’air varier en fonction de l’humidité intérieure, ce qui permet de garantir l’évacuation plus rapide d’un air très humide tout en limitant les gaspillages (ventilation adaptée aux besoins).VMC double flux Le système "VMC Hygro A" comprend des entrées d'air autoréglables qui varient en fonction de la pression. La modulation de débit liée à l'humidité est réalisée à l'extraction. Le système "VMC Hygro B" possède des entrées d'air hygroréglables comme les bouches d'extraction. L'air vicié est extrait par des bouches hygroréglables, équipées de capteurs d'humidité, dont les débits varient en fonction de l'humidité ambiante. Ces systèmes détectant l'humidité permet de produire une meilleure qualité d'air tout en évitant les gaspillages car l'humidité est, à la fois, un véhicule de la pollution et un générateur de polluants (acariens) et de moisissures.
Pour le cas de la VMC double-flux, lire l’article traitant de ce sujet.

altVMC double-fluxalt

Ce système permet de limiter les pertes de chaleur inhérentes à la ventilation. Il récupère la chaleur de l’air vicié extrait de la maison et l’utilise pour réchauffer l’air neuf filtré venant de l’extérieur. Un ventilateur pulse cet air neuf préchauffé dans les pièces principales par le biais de bouches d’insufflation. Cet équipement est plus coûteux qu’une VMC simple-flux, mais il permet des économies de chauffage importantes, en récupérant de 70% à 90% de l’énergie contenue dans l’air vicié extrait. Avec une VMC double flux, la chaleur dégagée par la cuisson, la toilette, l’appareillage électrique et toute autre source de chaleur, y compris celle émise par les occupants, eux mêmes, contribue et participe au chauffage de l’habitat.
Dans le cas d'une maison passive conçu avec une paroi hygroscopique ou perspirante, on pourrait penser que l'installation de ventilation double flux est superflux. C'est sans compter, sur le niveau de confort principalement recherché par le concept même d'une telle conception "passiv", confort procuré par l'omogéniété de chaleur offert par cette installation, ce qui la rend indispensable, tout aussi bien que les deux autres équipement enveloppe et menuiseries, enveloppe conséquente et étanche à l'air et la menuiserie performente susceptible d'assurer le captage solaire, deux équipement dont les coûts sont bien plus important.