VMC simple fluxVentilations mécaniques

Les techniques évoluent depuis la généralisation des ventilations mécaniques contrôlées, les VMC. Quand on remplace ou installe une ventilation dans un logement existant, il faut respecter la réglementation thermique dans l’existant. Elle impose une consommation maximale de 0,25 Wh/m3 par ventilateur.
Les ventilations mécaniques contrôlées sont de deux type, simple et double flux.
Dans le cas de la VMC simple-flux, l’air frais venant du dehors traverse d’abord les pièces de séjour et les chambres et est évacué des pièces dites humides, cuisine et salle de bains, par un groupe d’extraction comportant un ventilateur. Les VMC simple-flux autoréglables ont des débits d’air constants quelles que soient les conditions extérieures (vent, pluie) et intérieures (nombre d’occupants, humidité), alors que les VMC hygroréglables voient leur débit d’air varier en fonction de l’humidité intérieure, ce qui permet de garantir l’évacuation plus rapide d’un air très humide tout en limitant les gaspillages (ventilation adaptée aux besoins).VMC double flux Le système "VMC Hygro A" comprend des entrées d'air autoréglables qui varient en fonction de la pression. La modulation de débit liée à l'humidité est réalisée à l'extraction. Le système "VMC Hygro B" possède des entrées d'air hygroréglables comme les bouches d'extraction. L'air vicié est extrait par des bouches hygroréglables, équipées de capteurs d'humidité, dont les débits varient en fonction de l'humidité ambiante. Ces systèmes détectant l'humidité permet de produire une meilleure qualité d'air tout en évitant les gaspillages car l'humidité est, à la fois, un véhicule de la pollution et un générateur de polluants (acariens) et de moisissures.
Pour le cas de la VMC double-flux, lire l’article traitant de ce sujet.